La pronation et la supination

Bonjour à tous ! Lors de notre dernier article ensemble, je vous ai parlé des muscles antagonistes. Je vous propose de poursuivre notre découverte des mots spécifiques au sport avec la pronation et la supination. Qu’est-ce que sont ces mots barbares, et en quoi vont-ils nous servir dans notre pratique de sport à la maison? Ils sont essentiels, surtout en musculation et en course à pied, et je vous explique tout de ce pas !

Définitions de pronation et de supination

On utilise principalement ces termes pour désigner la position des avant-bras. Ces termes sont aussi utilisés en course à pied.

  • Pronation : rotation interne de l’avant bras. La paume est alors placée vers le sol ou vers l’arrière. Si vous appréciez l’anatomie, vos os de l’avant bras se croisent dans cette position, et cela place le radius devant l’ulna.
  • Supination : rotation externe de l’avant bras. La paume sera alors placée vers l’avant ou vers le ciel. Dans cette position, l’ulna et le radius sont côte à côte.

Quel intérêt de connaître ces termes ?

En course à pied

L’intérêt ici est de savoir si vous avez une foulée dite pronatrice ou supinatrice. Si vous souhaitez vous lancer sérieusement dans cette discipline, et avoir des chaussures adaptées à votre foulée et à votre poids sera crucial pour éviter les blessures du bas du corps. Afin de savoir si vous avez une foulée de pronateur ou de supinateur, l’idéal est d’avoir sous la main une paire de chaussures de sport usagée (par vous!) :

  • Usure principalement vers l’extérieur du pied ? Vous êtes plutôt supinateur
  • Usure surtout à l’avant et à l’arrière de la chaussure ? Vous êtes un pronateur neutre
  • Usure vers l’intérieur de vos baskets ? Vous êtes un surpronateur.
programme sportif course
Foulée pronatrice ou supinatrice?

N’hésitez pas d’ailleurs, lorsque vous souhaitez acheter une nouvelle paire de chaussures de course, d’aller au magasin de sport avec vos vieilles chaussures, pour vous faire conseiller au mieux par un vendeur.

En musculation

Vos tractions, vous les prendrez en pronation ou un supination ? En musculation, ces termes sont très importants, car certains mouvements sollicitent des muscles différents en fonction du choix de votre prise. Restons sur l’exemple des tractions :

En pronation : les dorsaux vont réaliser le plus gros du travail

En supination : vous mettrez davantage l’accent sur les biceps

Cela est bien évidemment valable pour bien d’autres exercices. Vous pouvez par exemple réaliser des curls en supination, ou en pronation. Et même en prise neutre ! (ou prise marteau)

Pronation et supination… En pole dance!

Là aussi, il sera très intéressant de faire la distinction entre pronation et supination. Les figures demandant un grip (=une prise en main) différent en fonction des figures et des transitions réalisées, vous risquez d’être perdus si la prof vous demande de mettre la main du bas en supination. Eh oui, c’est aussi beaucoup de technique, cette discipline !

Pour le prochain article, je vous parlerai aussi de termes utiles pour sa pratique sportive à la maison. N’hésitez pas en attendant à jeter un œil aux exercices que j’ai décortiqués (de nouveaux vont se rajouter dès que mon appareil photo sera opérationnel).

Belle journée à tous!

Références :
Pronation et supination en course à pied : https://www.asics.com/fr/fr-fr/running-advice/understanding-pronation-find-the-right-shoes-for-you/

Partage facile :-)

Vous souhaitez recevoir gratuitement mon livre?

Mon livre "Les 3 piliers indispensables pour une remise en forme réussie" est disponible, et vous permet d'acquérir les bases d'une vie plus saine et sportive. Je peux vous l'envoyer dès à présent.

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire