Quelles mesures prendre pour évaluer ses défis physiques?

Vouloir perdre du poids ou gagner en muscle, c’est bien, mais comment évaluer de manière objective nos résultats? Comment évaluer notre progression de manière plus fiable que le seul reflet du miroir? Quelles sont les mesures les plus efficaces, et quelles sont celles les moins fiables? Je vous partage tout ici même!

Le poids sur la balance

Matériel nécessaire: une balance

C’est l’outil numéro un utilisé par tous ceux souhaitant perdre du poids. Le principe est simple: pesez-vous de préférence le matin avant le petit déjeuner, afin d’éviter que le dernier repas n’influence la pesée. Mais souhaitez-vous réellement perdre du poids, ou vous affiner? Qu’est-ce que ce chiffre affiché sur la balance?

En réalité, si vous souhaitez vous sentir mieux dans votre corps, l’objectif est plus de s’affiner que de perdre des kilos. Vous sentiriez-vous mieux en perdant 4 kilos, ou en rentrant à nouveau dans le jean que vous gardez depuis plus d’un an, mais que vous n’arrivez plus à mettre? Voilà, vous avez compris ^^

La balance est un faux ami pour ceux qui se lancent dans la pratique sportive. C’est même l’une des mesures les moins fiables. La graisse étant moins lourde que le muscle, vous pourriez soit rester stable, soit prendre des kilos, tout en vous affinant. Cette mesure devrait sans doute être réservée à ceux qui souhaitent garder un niveau d’activité stable, et devrait être couplée à la taille via le calcul de l’IMC.

Et par pitié, ne comparez pas vos kilos aux personnes qui vous entourent: densité osseuse, taille, genre, et même l’altitude peuvent influencer sur votre poids! Si cela vous intéresse, l’article sur la variation de poids en fonction de la zone géographique est ICI, mais ce n’est pas le sujet de notre article aujourd’hui.

Les taux pris par l’impédancemètre

Matériel nécessaire: un impédancemètre +/- une râpe

Cet appareil ressemble fortement à une balance classique. A la différence près qu’elle possède des pavés en métal. Pourquoi faire? Pour vous envoyer un très faible courant. Il reçoit ensuite les informations indiquant si votre corps est plus ou moins conducteur, et grâce à quelques calculs, permet de déterminer vos taux de masse graisseuse, musculaire, osseuse et hydrique.

L’avantage est qu’il permet une mesure en pourcentage, ce qui permet de s’affranchir des paramètres qui influencent le poids corporel. Votre évolution sera plus facilement visible avec ce type d’appareil.

L’inconvénient, c’est que la corne des pieds risque de ralentir le courant qui vous traverse, et peut fausser les résultats si celle ci est très importante. D’où l’intérêt d’avoir une râpe sous la main. Autre élément pouvant perturber les résultats, est la prise de mesure à la sortie de la douche. L’eau étant très conducteur, assurez-vous d’avoir les pieds bien secs avant tout usage.

image balance-metre-ruban-impedancementre
La balance permet l’affichage de vos kilos, l’impédancemètre permet de déterminer votre taux de masse grasse

Le périmètre abdominal

Matériel nécessaire: un mètre de couturier

Une mesure aussi efficace que facile à prendre: repérez votre nombril (ps: au milieu du ventre), et entourez le mètre ruban autour du ventre, à sa hauteur, en veillant à rester à l’horizontal. Vous obtiendrez un chiffre de base, le périmètre abdominal (=PA) qui vous permettra d’évaluer objectivement si vous vous affinez ou non. Si vous perdez quelques centimètres de PA, et qu’à côté vous êtes stable ou avez gagné un ou deux kilos, bonne nouvelle: vous avez très certainement gagné en muscle, et vous vous êtes affiné!

Si malgré vos efforts en sport et en nutrition, vous gagnez malgré tout quelques centimètres en PA, sachez que d’autres facteurs peuvent influencer cette valeur, notamment certains médicaments.

Les mesures des centimètres

Matériel nécessaire: un mètre de couturier

Le PA n’est pas la seule mesure pouvant être prise avec le mètre ruban. Il est tout à fait possible de mesurer la circonférence du bras, de la cuisse, du mollet, des hanches… Bon, sachez que peu importe le sport que vous pratiquerez, le périmètre crânien ne devrait pas se modifier.

L’avantage ici est de pouvoir observer quels sont les zones qui évoluent, vous découvrirez que certaines zones ont tendance à évoluer plus rapidement que d’autres. L’inconvénient est que si la mesure n’est pas prise précisément, on peut avoir une marge d’erreur d’un à deux centimètres. L’idéal étant que vos mesures soient prises par quelqu’un d’autre, pour que vous puissiez laisser vos membres au repos lors de la mesure.

La photo : le test ultime?

Matériel : un appareil photo

Qui n’a jamais vu des photos avant/après sur les réseaux sociaux? Attention, il y a plein de choses influençant les photographies:

  • La luminosité
  • La contraction volontaire des muscles
  • La retouche (eh oui, cela arrive)

Premièrement, ne prenez des photos que dans l’objectif de comparer vos photos actuelles avec vos futures photos, dans quelques mois. Se comparer aux autres est, comme pour la balance, contre-productif.

Deuxièmement, utilisez une lumière artificielle pour essayer au maximum de garder la même luminosité. Ainsi, vous aurez moins de facteurs pouvant influencer le résultat.

Ensuite, sachez qu’il est impossible de réaliser des mesures objectives avec un appareil photo, mais cela permet d’avoir un aperçu de ce que les mesures prises par les autres outils peuvent donner visuellement.

Je suis curieuse, vous utilisez quoi habituellement chez vous?

Partage facile :-)

Vous souhaitez recevoir gratuitement mon livre?

Mon livre "Les 3 piliers indispensables pour une remise en forme réussie" est disponible, et vous permet d'acquérir les bases d'une vie plus saine et sportive. Je peux vous l'envoyer dès à présent.

Adresse e-mail non valide
Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire